Publié le Laisser un commentaire

Introduction

Nos objets en céramiques sont réalisés à partir d’argile blanche et lisse de basse température, qui se cuit entre 980 et 1100 degrés, achetée en pain (terre ferme) ou en barbotine (liquide). Elle nécessite deux cuissons, réalisées au four électrique dans notre atelier : une pour le biscuit à 1040 degrés puis une seconde pour l’émail à 980 degrés.

Lampe réalisée par moulagr

Pour réaliser les formes des objets que nous proposons, différentes techniques de constructions sont utilisées. Chacune possède des avantages particuliers selon le résultat souhaité et la production envisagée, ainsi le moulage demande plus de préparation en amont mais permet de faire des séries de formes identiques ensuite, tandis que le modelage donne toujours une forme unique !

Une fois la construction faite la pièce peut être décorée en « crue » c’est-à-dire avant la première cuisson ou bien cuite telle quelle après un temps de séchage. Elle est ensuite recouverte d’émail qui permet une imperméabilisation de la terre par vitrification grâce à une seconde cuisson. Celui-ci peut également servir de décor selon sa texture, sa couleur et sa brillance. La couverture d’émail est indispensable avec la terre que nous utilisons à cause de sa porosité.

Seules sont présentées ici les techniques utilisées dans notre atelier, il en existe bien d’autres encore !

Publié le Laisser un commentaire

Techniques de construction

Le modelage :

Le modelage consiste à sculpter l’argile souple avec les mains ou différents outils. Il permet de réaliser toutes les formes mais demande plus de temps que les autres techniques et il est difficile d’en tirer des formes régulières. Nous l’utilisons actuellement pour les bases et anses des tasses et théières ainsi que pour leur bec verseur qui sont ensuite « coller » à l’objet préalablement moulé.

anses et bec modelés

La plaque :

base moule concave

La croûteuse est une presse qui va nous permettre de fabriquer des plaques de terre d’épaisseur régulière que nous coupons puis assemblons manuellement en les collant avec de la barbotine ou en leur donnant forme grâce à un moule en plâtre qui sert de base.

Exemples : tasses / assiettes

Le tournage :

Le tour de potier utilise la vitesse de rotation pour la fabrication d’objets aux formes régulières. Une fois la terre centrée sur la girelle, plateau tournant, elle est façonnée à la main et à l’aide de petits outils (lames, estèques…). Après un premier temps de séchage, l’objet est tournassé pour parfaire sa forme.  

Exemples : bols / tasses à café

Le coulage :

moulage boule verre

La terre utilisée dans cette technique est liquide et se nomme barbotine. Cette préparation d’argile, d’eau et de défloculant est versée dans des moules en plâtre qui donneront la forme finale aux pièces. L’excédent de barbotine est vidé lorsque la pièce à atteint l’épaisseur souhaitée. Le plâtre permet l’absorption de l’eau et accélère le processus. Après un temps de séchage la pièce peut être démoulée. Les moules utilisés ont tous été réalisés à l’atelier et sont des créations uniques.

Exemples : lampe / suspension